Série de lecture de la SADC à l’Université de Waseda

H.E Mme Mireille Rakotomalala fait une présentation à la célèbre université Waseda
La célèbre université de recherche privée située à Shinjuku et le foyer temporaire de plus de 60 000 étudiants ont accueilli H.E Mme Rakotomalala pendant l’un de leurs cours d’anglais sur les pays africains.
Cette visite fait partie de la série de lectures de la SADC pour les pays africains, une initiative créée par les membres du corps diplomatique de l’organisation basée à Tokyo et en collaboration avec l’Université de Waseda.
L’université Waseda, également connue sous le nom de Sōdai, compte environ 5 000 étudiants étrangers inscrits et est l’une des dix meilleures universités du Japon.
H.E Rakotomalala a présenté un exposé sur Madagascar, sa culture, son histoire, sa situation économique et politique et a également évoqué les diverses possibilités qui s’offrent à lui en termes de possibilités d’investissement.
Elle a rappelé que Madagascar n’était pas seulement ouvert au travail et qu’il cherchait à améliorer ses collaborations économiques avec le Japon, au-delà des liens bilatéraux étroits qui existent depuis maintenant 58 ans. Avec plusieurs projets en cours et la présence de sociétés japonaises telles que Toyota, Sumitomo, Sangyo, pour n’en nommer que quelques-uns, il ne fait aucun doute que Madagascar est en effet un pays regorgeant d’investissements. Elle a régulièrement évoqué le caractère unique de la vanille malgache et de ses trèfles, l’une des plus grandes exportations du pays, qui s’est élevée à 219 millions de dollars en 2017.
Sur une note plus légère, H.E Rakotomalala a évoqué les nombreuses similitudes existant entre les deux pays, notamment le respect des personnes âgées, l’esprit d’accueil et le concept de famille. Elle a également enseigné aux étudiants l’une des valeurs malgaches bien connues, connue sous le nom de «fihavanana», traduite vaguement dans la conviction que l’humanité est issue d’un seul sang et que notre traitement des autres nous est renvoyé.
La présentation s’est terminée par une session de questions-réponses au cours de laquelle les étudiants ont posé des questions portant sur différents aspects, des catastrophes naturelles à l’instabilité politique en passant par le foie-gras malgache et le commerce de la vanille.
Tokyo, le 19 novembre 2018