Traditions et rites

Chacune des régions de Madagascar est riche de rites, traditions, récits et tabous. On n’attend pas des étrangers qu’ils connaissent tous les tabous mais il est cependant apprécié de connaître la région autant que faire se peut pour éviter d’offenser les locaux. De manière générale, la culture traditionnelle est basée sur le respect dû aux ancètres.

“Famadihana”

C’est une cérémonie pendant laquelle les restes d’un proche décédé sont sortis de la tombe, parés d’un nouveau linceul avant d’être replacé. C’est l’occasion de réunions familiales et de festivités.

Pratiques funéraires

Les tombes sont considérées comme des domiciles permanents alors que les maisons ne sont que temporaires et, dans de nombreuses régions, un grand soin est accordé au choix de cette dernière demeure. Il n’est pas inhabituel de trouver des tombes superbement décorées, des stèles commémoratives ou des poteaux de bois sculpté appelé Aloalo.

Fandroana, fête du bain sacré – Tribus Sakalava  (Fanompoambe et Fitampoha)

Les reliques royales sont sorties de leurs sanctuaires et baignées dans la rivière Tsiribihina ou dans le sang d’un zébu sacrifié, sleon des règles strictes encadrant la procédure, la coutume, les tenues et coiffures ainsi que l’étiquette. Les festivités durent une semaine et comprenent dances, chants et combats de lutte traditionnelle.