Un artisanat florissant

Avec moult créativité, les artisans malgaches transforment les matériaux locaux : bois, fibres, métal, pierre, cuir et corne. Mêmes les boites de conserve sont recyclées en jouets vendus sur les marchés. Le choix d’artisanat est large mais ces quatre secteurs sont les plus emblématiques de Madagascar.

La sculpture sur bois des Zafimaniry

Enregistré au Patrimoine Immatériel de l’Humanité, ces sculptures n’ont été découvertes par le public que dans les années 1950 quand des pénuries alimentaires obligèrent la population à vendre sculptures et meubles. L’art Zafimaniry s’exprime sur les objets de tous les jours (assiettes, cuillères…), les meubles (tabourets, panneaux sculptés, …) ainsi qu’en décoration (statuettes).

Papier Antemoro

C’est une sorte de papyrus fait à partir de l’écorce d’un arbre particulier qui est bouilli puis malaxé avant d’être étalé. Le papier Antemoro était utilisé par la tribu Antemoro pour le Sorabe, la calligraphie arabo-malgache. Ce papier est aujourd’hui utilisé en cartes, albums, tapisseries et plus généralement décoration d’intérieur.

Soie sauvage de Madagascar

Le ver à soie sauvage ou Landibe existe seulement à Madagascar. Ces vers ne se nourissent que des feuilles d’un arbre endémique : le Tapia. Les fils sont obtenus à partir de cocons obtenus dans la nature et tissés à la main. La texture du tissu obtenu est irrégulière et seules des teintures végétales sont utilisées. Jusqu’il y a peu, la soie n’était utilisée que pour la confection de linceuls mais elle est maintenant utilisée dans le milieu de la mode et en décoration d’intérieur : écharpes, chaussures, robes, nappes…

Tapis Mohair d’Ampanihy

Pendant des générations, les femmes d’une petite ville du Sud Profond appelée Ampanihy ont tissé la laine de leurs chèvres angora. Grâce de nouvelles techniques, il est possible d’obtenir des tapis de haute qualité noués à la main. Les motifs sont inspirés par les cultures Mahafaly et Andandroy.